À propos

Notre recherche aura pour visée de concevoir une passerelle possible entre ces deux entités anthropologiques et l’enseignement du français au collège, à travers une approche théorique et didactique de la littérature.
De façon plus explicite, l’objectif de ce travail consistera à chercher et à vérifier dans quelle mesure l’étude d’un texte littéraire permet d’accéder à cette connaissance profonde de soi et de l’autre.
Notre terrain d’investigation portera sur l’enseignement du français dans le secondaire et plus principalement le collège. La démarche se voudra déontologique et reposera sur les dimensions essentielles que sont celles de la transmission, de l’échange et surtout de la voix, que ce soit celle de l’auteur, de l’élève ou du professeur. Ce qui nous amènera à penser notre recherche en des termes non seulement théoriques, mais aussi poétiques et praxéologiques, en vue d’observer les facteurs favorables ou non à la relation littéraire en contexte scolaire. Aussi, fort de cette recherche nous espérons pouvoir dire à la suite de Montaigne et en reprenant ses paroles : « Je ne peins pas l’être. Je peins le passage. » (Essais, III, 2.)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.